Fairtrade Belgium se compose de 2 entités juridiques : une ASBL dont les activités sont ciblées sur la sensibilisation du grand public et une SCRL FS qui développe des activités plus commerciales.

Tous les chiffres présentés ici sont des chiffres consolidés, qui reprennent donc la somme des chiffres de l’ASBL et de la SCRL FS. Ils sont exprimés en 1 000 euros.

D’où proviennent nos moyens ?

Nos principaux revenus sont les droits payés par les détenteurs de licence pour l’utilisation du label Fairtrade. Ils représentent plus de 54 % de nos revenus. La deuxième source de revenus importante est les subsides, principalement octroyés par le ministère belge de la coopération au développement (DGD). Nous recevons ces subsides pour nos actions de sensibilisation du grand public, pour continuer à œuvrer au succès de Fairtrade en Belgique.

Comment les dépensons-nous ?

Nous consacrons chaque année des moyens pratiquement équivalents à la sensibilisation du grand public en Belgique qu’à l’expansion du marché des produits Fairtrade. Une part importante des revenus de la SCRL est par ailleurs consacrée au financement de Fairtrade International et des organisations de producteurs en Afrique, Amérique latine et Asie. Nous comprimons consciemment nos frais généraux pour qu’ils soient aussi réduits que possible.

Bilan au 31/12/16

Fairtrade Belgium affiche un bilan sain et des moyens propres suffisants. C’est pourquoi nous tentons de clôturer chaque année par un résultat légèrement positif. En 2016, nous avons atteint un résultat positif de près de 8 000 euros, parfaitement dans la lignée de notre objectif.

Chaque année, le commissaire-réviseur, Mazars Réviseurs d’Entreprises,  examine scrupuleusement le bilan et les comptes de résultats. Cette année encore, il a délivré un rapport sans réserve.